La plongée

La plongée sous-marine consiste en général à rester sous l'eau, soit à l'aide d'un narguilé, soit le plus souvent maintenant en s'équipant d'un scaphandre autonome spécifique composé généralement d'une combinaison, d'un masque, d'un tuba, de palmes, d'un lestage porté sur une ceinture ou intégré dans le gilet, d'un gilet stabilisateur équipé d'un direct system,et, dans le but de pouvoir respirer sous l'eau, d'une bouteille de plongée contenant généralement de l'air comprimé autour de 200 bars, celui-ci étant apporté au plongeur via un détendeur. Des instruments de mesure sont utilisés pour contrôler la plongée : manomètre et ordinateur de plongée. À défaut d'ordinateur le plongeur utilise un profondimètre, un instrument de mesure du temps ( éventuellement intégré au profondimètre) et des tables de décompression.
La plongée de loisir a pour but principal d'organiser des plongées d'explorations sous-marines. La plongée est planifiée à l'avance, ce peut être aussi tout simplement une promenade sous-marine suivant un itinéraire précis.

 

Dès les débuts de la plongée moderne avec le développement du scaphandre autonome, la protection du milieu marin a été pris en considération.
En France, Philippe Tailliez, « le père de la plongée autonome française », consacre la fin de sa vie à la protection de l'environnement. Il est membre fondateur du Comité scientifique du parc national de Port-Cros créé le 14 décembre 1963. Il est considéré comme un inspirateur de la conscience environnementale de Jacques-Yves Cousteau. Ce dernier crée The Cousteau Societyen 1974 « dédiée à la protection et à l'amélioration de la qualité de la vie pour les générations actuelles et futures ».
Plus tard, avec la démocratisation de la plongée sous-marine, les organismes de plongées communiquent sur les comportements à observer pour ne pas dégrader le milieu. En 1989,Professional Association of Diving Instructors (PADI) développe le Project AWARE (Aquatic World Awareness, Responsibility and Education).La Confédération mondiale des activités subaquatiques (CMAS) Grand prix international de l'environnement marin (GPIEM). En février 2002, la Charte internationale du plongeur responsable est lancée par l'association Longitude 181 Nature et est adoptée par la Fédération française d'études et de sports sous-marins.
Au niveau de la réglementation, cela se traduit par des réserves naturelles où la plongée est interdite.
Un plongeur se doit de respecter le monde qu'il explore. Il ne doit en aucun cas se comporter comme un prédateur et remonter des organismes vivants. La chasse sous-marine à l'aide d'un scaphandre autonome est strictement interdite dans de nombreux pays (dont la France) et les loisirs touristiques comme la randonnée palmée (snorkeling) sont réglementés.

 







Membre de la SPPB, pensez à vous identifier
pour voir les photos de cet article.
AGENDA


Le 24 novembre 2018

Chamagnieu 4
Sortie Technique

Le 29 novembre 2018

Meyzieu 1
Sortie Technique

Le 8 décembre 2018

Marseille
Sortie Mer

Le 15 décembre 2018

Chamagnieu 5
Sortie Technique

Le 20 décembre 2018

Meyzieu 2
Sortie Technique

BY ANKAA