Cala Montjoi

Arrivés à 1h du matin le vendredi soir après une sortie plus que cahotique de Lyon, nous cherchons desesperemment le gardien du centre pour récupérer la clé de notre chambre et gagner quelques heures de sommeil… Grâce à l’aide d’une petite bande de fêtards retrouvés au milieu des bungalows, nous retrouvons le gardien qui nous permet de passer une nuit tranquille ;-)Nous retrouvons toute l’équipe le lendemain matin au petit déjeuner, prêts pour des plongées inoubliables…

 

Faut dire que le cadre est absolument parfait: soleil, chaleur, et seulement quelques metres à parcourir pour rejoindre le bateau et partir sous l’eau!

 

Pourtant, malgré ce cadre inoubliable et totalement adapté à la plongée, certains, ou plutôt certaines, font état de quelques déboires…. (chaussons restés à Lyon, bouteille coincée dans la corde du zodiac,  et j’en passe… surtout des meilleures!) Les presents reconnaitront les malheurs d’…. ;-)

 

Mais une bonne équipe bien sympathique et soudée a permis à tous les plongeurs de profiter de ces plongées, surtout celles du site “El GATO” (le chat pour les non hispanophones). Merous, Baracudas et Poulpes étaient bien au rendez-vous, mais surtout le MOLA MOLA était des nôtres cette année! Faut dire qu’on en avait tellement entendu parlé l’année dernière que l’on attendait que ça!! Le Mola Mola était bien au rendez-vous à la surface comme sous l’eau! Un rêve devenu réalité!

 

Après ces 5 belles plongées et quelques apéros bien arrosés (merci la team bar!), nous rentrâmes tous dans nos pénates, avec une seule envie de repartir et surtout pour nous de valider le Niveau 2 au plus vite!
Vos RetardsDO J
Stéphanie et Guillaume
> Lire l'article
Compte-rendu
Agay


Un weekend à Agay ou les 5 meilleurs conseils pour passer son N1

 

Agay, c’est une ville entre Saint Trop’ et Cannes. Un bon plan qui se murmure entre bons plongeurs au SPPB… Le RDV est fixé à l’aube de l’été, alors je postule. Je suis prise et nous sommes 50 amoureux de la mer à partir. 

 

Jérôme m’avait prévenue le lundi précédent, que le passage du N1 se fera surement ce WE… Alors mes notes en poche, je prends mes affaires et je pars en famille pour l’aventure.

 

Le SPPB existe depuis 35 ans. L’association compte près de 100 membres. Ici, on plonge de père en fille et plusieurs plongeurs ont passé l’étape des 500 plongées. Quand on fait parti du club depuis 3 mois, ça vous met une petite pression. Toute petite de rien du tout ! 

 

L’ambiance du club est chaleureuse, les participants sont aimables et trèèèèès avenants. En 3 mois, on m’a donné beaucoup de conseils. Et oui… une équipe de 80 bénévoles qui se réunit tous les lundis, pendant 2h, ça doit faire presque un rythme de +150 conseils par semaine, soit +600 conseils par mois ! J

 

Top 5 des conseils qui m’ont été donnés


N° 1 : Souriez comme si c’était le plus beau jour de votre vie


Tout le monde est bien arrivé, pas souci sur la route, les glaçons sont prêts (merci Isa !), les bungalows sont nickels, juste devant les bateaux. La piscine est à 27°C, le soleil ne se cache pas, la mer est plutôt calme, les poissons sont au RDV… Et il y a même des (excellentes) pizzas !

 

On passe du bon temps… Alors le sourire, c’est le thème de ce weekend. Je me suis entraînée toute la semaine, j’ai des crampes aux mâchoires mais je dégaine. Et si vous n’y arrivez pas, faîtes-le avec les yeux. Ça devrait suffire ;)

 

N° 2 : Entourez-vous des bonnes personnes


Discutez avec des personnes qui prennent toujours le bon côté des choses, celles qui ont toujours un discours positif même quand les pires erreurs de plongée arrivent. Ça dédramatise… 

 

N’oubliez pas que tout le monde en fait, même les encadrants, même les anciens… à la fin, on enfile tous et toutes la combi de la même façon. Donc zen !

 

Et les monitrices du club ont été top. Vous pouvez même leur donner des tortues… Elles seront au petit soin avec vous. Si vous n’avez pas de tortues, elles aiment bien aussi le Ricard J

 

En général, les anecdotes se chuchotent juste avantl’apéro. A l’apéro, c’est trop tard, on ne parle plus de ça. C’est une sorte de pacte… Alors soyez présent au bon moment si vous voulez avoir des infos croustillantes !

 

N° 3 : Soyez préparé à 3 choses essentielles pour vos niveaux


Votre séance de plongée, le sommeil et l’apéro. 

 

Apprenez vos cours, échangez vos connaissances dès que vous le pouvez : après les 5h de route, à 7h30 du mat’ au café, entre deux bouchées de pâtes bolo, sur le bateau… 

 

Soyez prêt aussi au débrief : après de belles plongées, on vous énonce les ¾ de la biodiversité méditerranéenne. Il vaut mieux connaître ses classiques. J’ai retenu barracudas, mérous, girelles, saupes, castagnoles, rascasses, murènes, congre, poulpes, étoiles de mer rouges, apogons, grandes nacres, axinelle commune, spirographe, gorgones…

 

Si ces mots ne vous parlent pas, souriez (encore) et dîtes « oui je l’ai vu, elle était sublime » et allez vite voir Anne-Claire après votre plongée. Elle a des infos et du livres (et elle ne dira pas que vous n’y connaissez rien).  

 

Le sommeil, c’est bon pour la santé… Il y a des experts au club alors entraînez-vous ! Les experts sont plutôt des hommes, ils ont tous une astuce à savoir. N’hésitez pas !

 

Et l’apéro. Moment indispensable des WE J

 

Il y a des pépites que l’on trouve plutôt sur les terrasses des bungalows  que sur la table principale : fruits de mer frais d’Aix en Provence, poire artisanale des Monts du Lyonnais et rhum de 7 ans d’âge… Si vous avez, amenez votre production perso, vous marquerez surement des points !

 

N°4 : Dress for sucess


Quel plongeur voulez-vous être… ? Comme disent souvent les américains, soyez habillés comme la personne que vous voulez devenir. Ça motive ! Et le matos au SPPB, c’est sacré.

 

Par contre, il vaut mieux être concentré ou maîtriser son matériel si vous ne voulez pas faire parti des « anecdotes pré-apéro » : n’oubliez pas de baisser la tête en passant sous le pont, d’ouvrir votre bouteille ou de dégonfler votre combi avant de sauter… ;)

 

Ah oui, j’oubliais. Le samedi soir, sortez votre plus beau tee-shirt de plongée… Celui que vous avez ramené d’Egypte, d’Espagne ou d’Australie (évitez celui de Chamagnieu). Vous ferez parti du clan !

 

N° 5 : Profitez de l’instant présent


Venez avec des potes, votre chéri(e), votre famille… et n’oubliez pas de rigoler ! 

 

Sites visités par le groupe du bateau Yoda : La roche d’Aurelle, le Rocher Cathédrale, les Pyramides et le Dramont le Sec du Suisse. L’eau était à 20-21 °C et nous avons fait en moyenne des plongées de 45-50 min. L’eau était claire et tout le monde avait la banane en repartant. 

 

Merci encore à Isabellepour l’organisation de ce magnifique weekend, la Team Barpour les délicieuses planchas de samedi soir, aux membres encadrantspour leur attention bienveillante, à Hubertpour ma plongée inoubliable de samedi pm et à ma famillepour leur présence et pour… tout.  

 

Léonie

> Lire l'article
Compte-rendu
Photos Cala Montjoi


Voici une série de photos sous-marines prises cette année en Espagne.....et bien sûr le fameux Mola Mola......enjoy!

> Lire l'article
Compte-rendu
Matelotage


SOIREE SPECIALE : MATELOTAGE

 

En cette fin de saison, était programmé, à la demande de quelques plongeuses, une formation sur le matelotage. Il est toujours utile d’avoir les rudiments de bases pour donner un coup de main sur un bateau. De plus si pour le niveau 4, c’est une épreuve à part entière, pour le niveau 3, cet exercice peut être intégré à la compétence 9.
Emmanuel Certain, E3 du club depuis des lustres, ex directeur technique, montagnard et marin averti (on utilise les mêmes nœuds en montagne et en mer.) se propose d’assurer cette formation lundi 28 mai après la piscine. 
Il est victime de son succès. En effet, une quinzaine d’apprentis se sont présentés tous avides d’en savoir plus sur cette histoire de nœuds, bittes (avec 2 T), bouts et mouillages…
Cet atelier mêlant pratique, théorie et anecdotes, c’est passé dans la joie et la bonne humeur, autour d’un petit verre prévu par Manu (ça c’est bonus).
Merci à Manu d’avoir animé cette soirée, à Jacques pour son support technique et à tous d’être venu.
D’autres soirées de ce typepeuvent être organisées à la demande. N’hésitez pas à proposer les sujets vous intéressant (liés à la plongée ou la FFESSM). Vous pouvez également vous positionner pour une animation.

> Lire l'article
Compte-rendu
Niolon


      En direct de la calanque de Niolon, nos journalistes de l'extrême ont décidé de vous faire vivre au plus près les émotions et évènement du fameux weekend de la SPBB du 8-9 Avril 2018.

      Même si les prévisions météo n'étaient pas sensationnelles, le club met toute son énergie pour que le weekend ait lieu, on interroge donc quelques acteurs de ce week-end, Jérôme organisateur principal et accessoirement président du club.

 

Journaliste : Jérôme, on est donc dimanche à midi, quel bilan tires-tu de ce week-end ?

 

Jérôme : Ouai ben écoute, gros week-end, beaucoup de participant, 50 ont répondu à l’appel, je les motive bien et vends bien cette sortie, donc c’est top.

Tout démarre bien vendredi, tous les voyants sont au vert, un covoiturage organisé idéalement, personne n'a perdu son bungalow, la météo du lendemain est correcte, donc on est hyper confiant.

 

Journaliste : Qu'as-tu pensé des plongées ?

 

J : Tu sais moi les plongées je les connais par cœur ici, par contre, il y en a un pour qui elles avaient une saveur particulière, notre directeur de plongée, Hubert.

 

Journaliste : Hubert, il paraît que tu n'as pas trop d’expérience en tant que directeur de plongée à la SPBB ?

 

Hubert : J'ai passé mon MF1 avec brio l'année passée, là je renforce le staff, je fais les palanquées, je gère quoi.

 

Journaliste : Comment avez-vous organisé les plongées du samedi ?

 

H : On a réparti suivant les niveaux, les niveaux 1 ou à valider, les nouveaux niveaux 2. Notamment on avait à valider le niveau 1 de Yulia et on espérait que Joël et Sébastien puissent aussi valider leur niveau 2.

La plongée du samedi matin s'est globalement bien passée, une partie des plongeurs est parti en bateau direction le site du « Grand tombant » et malgré une mise à l'eau un peu délicate en raison de la houle tout le monde est remonté de sa plongée plutôt satisfait.

Plus de peur que de mal pour Sylvie qui au final, nous a bien tous rappelé que l'important c'est de bien s’hydrater, et sans plus attendre, certains samedi soir ont suivi le conseil avec un grand zèle.

 

Journaliste : Et alors ses validations niveau 1 et niveau 2 ça a donné quoi ?

 

Yulia : Привет, (bonjour, ndlr)

Bien me concernant, beaucoup d’appréhension étant donné que je n’avais pas plongée depuis longtemps, je suis partie du port avec Jean-Thierry, on a enchainé stabilisation au fond à 12m, vidage de masque et tout s'est bien passé, on a même croisé un poulpe. Puis, finalement conditions météo obligent la plongée de l'après-midi était super conviviale vu que tout le monde est parti du port.

Faut croire que je me suis bien débrouillée, puisque à l'apéro du soir, on m'a annoncé que j'avais mon niveau 1 !!!

 

Journaliste : Et les niveaux 2 ?

 

Joël : La première plongée a été sportive avec une mise à l'eau nauséeuse, avec un essoufflement ; qui a retardé notre descente de 5 bonnes minutes. J'ai été désigné d´office pour l’orientation. Le début s'est bien passé jusqu'aux IPD (Intervention sur Personne en Difficulté, ndlr).

 

Sébastien : … ouais en effet, on a mis presque 10 minutes sur l'IPD que j'ai réalisé...

 

Joël : Vu l’IPD de Sébastien, il a bien fallu que je rattrape le retard, avec une IPD express.

 

Hubert : J'ai tout soufflé mais ça n’a pas suffi. On a dû arrêter l´exercice, IPD non validée.

 

Joel : Ensuite, l’orientation était complexe suite aux IPD en pleine eau, on avait perdu tous les repères pour suivre le parcours planifié à l’origine, on est quand même descendu à 40m, sans difficulté. Un petit bonus avec une belle langouste entre le tombant et le sable. Enfin, un petit parachute, car à Marseille, les fanions de signalement de plongeur, c’est fait pour slalomer. On sort loin, mais pas forcément les plus loin du bateau.

 

Journaliste : La deuxième plongée ?

 

Sébastien : Du port ; il y avait même un embouteillage dans le port, à cause de la mer agitée, les mises à l'eau était minutée et enchainée, bref un périph’ lyonnais à 17h le vendredi.

J'étais cette fois d'orientation, il fallait repérer une voute, qui était en fait un surplomb, puis coupé à gauche pour les pyramides... qui était en fait des rochers un peu plus gros que la moyenne.

 

Joël : J'ai pu ici enchainer une deuxième IDP.

 

Hubert : Réalisée nickel.

 

Joël : Oui, beaucoup mieux, et retour au port.

 

Journaliste : Après une journée riche en émotion ; tout le monde était pressé de retrouver son lit ?

 

Isabelle : Hop hop hop, on a pris l’apéro !!! Vu le mal que je me suis donné pour organiser les bungalows et les covoiturages, on l’avait bien mérité, puis c’est une super tradition, on se rejoint tous sur le fort, la vue est magnifique. Punch, saucisson, photo de groupe, remise des niveaux, nomination des reporters par notre ancien président. Tout était au rendez-vous pour un bon moment convivial.

On a filé au repas, et finit la soirée par une partie endiablé et géante de Times Up… il aurait fallu filmer les quelques mimes de nos plongeurs.

 

Journaliste : Paré pour une deuxième journée.

 

Jérôme :

Là on coince un peu. On a quelques motivés, ou plutôt acharné car on a ce matin, une houle importante, du vent, mais cela semblait jouable si on restait abrité le long de la côte, jusqu’à que l’on ait le retour des premiers plongeurs, quelques-uns, piqués par les méduses qui nous décrivent des conditions difficiles. Donc on annule la plongée et énorme déception parmi les courageux équipés prêt à mette à l'eau.

On finit du coup au bar, avec thé, café, ou bière. Une petite partie de Perudo, où l’on découvre quelques talents côté bluff, remplissage des carnets pour d’autre.

On conclut un très bon week-end malgré 2 plongées au lieu de 4.

 

Nos trois diplômés finissent : L'importance ce n'est pas la quantité mais la qualité !!!

 

On retrouvera nos journalistes de l’extrême, la semaine prochaine pour un autre reportage, cette fois-ci, nous suivrons un groupe de chasseur de phoque au milieu du lac Léman

 

 

Sébastien T.

 

> Lire l'article
Evènement Club
Matelotage


MATELOTAGE 

Voilà qui intéresse tout les plongeurs qui montent sur un bateau.

Mais aussi les prépa niveau 4 GP et ceux qui en ont fait la demande.

 

Quand?

Lundi 4 juin après la piscine


Par qui?

Emmanuel Certain qui reviendra d'une longue navigation dans les terribles mers du Pacifique Sud.

> Lire l'article
BY ANKAA